le crapaud géant de Forillon

Tellement qu'en peu de mots je ne réussirais pas à le décrire!

Les nouvelles chroniques du Café Riverside -3-

                            Dans l’ordre et le désordre, voici ce qui doit alimenter mes mois d’hiver : d’abord, appelons PROJET no. 1  Vietnam, according to… J’ai reçu l’approbation d’une dizaine de Vietnamiens intéressés à me…

Les nouvelles chroniques du Café Riverside – 2 –

Je m’amuse comme un enfant qui viendrait tout juste de recevoir un nouveau jouet, jouet espéré depuis longtemps. Écrire une chronique du Café Riverside sur ma propre page: les premiers instants sur une île déserte. Toute la semaine, je me suis amusé à faire des expériences;…

  Le dimanche 17 novembre 2013 La deuxième photo a été prise devant l’appartement de Saïgon, la première sur une rue de Nha Bé où l’on retrouve des vendeurs de fruits et légumes, de petits restaurants où le déjeuner est un délice. C’est tout juste…

Les nouvelles chroniques du Café Riverside

Police et tempêtes   Le patron du Café Riverside, si facile à distinguer des autres Vietnamiens en raison de l’horrible coloration noire de ses cheveux coupés comme à l’époque où le bol de soupe servait de gabarit, fume, assis au même endroit, tout à côté de…

Archives

Copyright © 2018 le crapaud géant de Forillon