le crapaud géant de Forillon

Tellement qu'en peu de mots je ne réussirais pas à le décrire!

SAUT: 233

Voici le dernier saut de septembre. Il nous faudra bien, avec les élections fédérales canadiennes qui auront lieu dans la deuxième semaine d’octobre, le 14 plus précisément, il faudra bien en jaser… un petit peu. Le crapaud ressortira-t-il sa combien brillante et désormais illustre démonstration…

SAUT: 230

Il faudrait bien que s’achève ici, en ce deux cent trentième saut, les lignes consacrées à Hector de Saint-Denys-Garneau, certainement le poète que j’affectionne le plus; celui qui, encore maintenant, plus de quarante ans après l’avoir découvert, lu, relu, visité jusqu’à sa tombe de Sainte-Catherine-de-la-Jacques-Cartier…

Archives

Copyright © 2018 le crapaud géant de Forillon